association IMAGES INNEES

Pour proposer des nouveautés, je me suis dit que l’on pouvait faire une place sur le site aux associations et à leur histoire. Alors pour commencer la série; voila quelques mots sur celle que je connais le mieux :
Dans l’histoire récente de la ville, il y a une petite association trés « underground » dont on retrouvera quelques traces littéraires dans les temps futurs. C’est une aventure que l’on avait monté avec François il y a déjà plus de 10 ans, alors, sous forme d’anniversaire, voici un résumé de ces activités, histoire que vous ne soyez pas étonné quand vous trouverez par hasard les petits fascicules que nous avons édité.IMAGES INNEES a été (mais l’on peut presque considérer que ce site en est une émanation) une association Aubussonnaise qui cherchait des moyens et des vecteurs pour montrer les images que l’on a au fond de soi et que l’on a tant de mal à partager.

IMAGES INNEES existe depuis le 29 octobre 1994 et c’est la rencontre avec François qui m’a décidé à monter cette structure. partageant les mêmes passions mais sans structure pour les assouvir, il fallait bien faire quelque chose dans notre petit désert culturel perso…
Une soirée courts métrage a commencé cette histoire : soirée gratuite au cinéma le Colbert, une dizaine de films courts sélectionnés par Nathan MILLER, fils de Claude MILLER et membre fondateur de l’association, reçoit une quarantaine de personnes dans le public.
IMAGES INNEES, dès le départ, cherche à s’inscrire dans le paysage associatif local en apportant un plus : Deuxième collaboration : la création du collectif AUBUSSON CONTRAT SIDA en Décembre 94. IMAGES INNEES gère un écran géant pendant le concert du 17 décembre avec prise de vue des groupes, courts métrages et images de synthèse. Résultat : 40 000 f. de don pour le CHU de Limoges.

En 1995, IMAGES INNEES cherche quelques idées nouvelles et de nouveaux partenaires pour faire progresser l’écrit et la lecture à Aubusson : le partenariat avec la MEDIATHEQUE d’Aubusson offre la possibilité de faire des soirées lecture ouvertes à tous : Première le 7 Janvier 1995, une trentaine de participants, beaucoup lisent, certains chantent…

La lecture est acquise, inventons l’écriture : PROMETHEE, journal littéraire et graphique voit le jour en Mai 95.

La série des PROMETHEE, tirage entre 50 et 100 n°

14 personnes se partagent ses 32 pages, il sera trimestriel (mai, juin, octobre et décembre 1995) le nombre de participants, textes, photos, dessins, augmente à chaque numéro. Il est tiré entre 50 à 100 exemplaires, avec quelques noms célèbres qui viennent soutenir l’association : Nathalie BAYE, Claude MILLER, Jacques BONNAFFE, le Pr. WEINBRECK (sur le N°4, spécial CONTRAT SIDA) et quelques écrivains locaux, Jean-Marie CHEVRIER, Bernard BLOT…

Autographe de Nathalie Baye

Autographe de Claude Miller

C’est aussi l’occasion pour certains des membres de travailler l’écriture grâce à des ateliers, échanges, des points de vue et défis lancés.

95 voit aussi la réalisation d’un reportage sur la fête de la Musique à Aubusson, diffusé par TELEMILLEVACHES, une exposition à la Médiathèque dans le cadre du Temps des Livres ainsi que le renouvellement de l’opération CONTRAT SIDA (50 000 F. versés à AIDES LIMOUSIN) . Un partenariat avec TELEMILLEVACHES et un jeune réalisateur, Stéphan BALAY, permet la réalisation de 3 courts métrages anti-sida ( » la panne  » est diffusé par TELEMILLEVACHES.)

En 1996, IMAGES INNEES vit sur ses lauriers : Trois numéros de PROMETHEE en Mars, Juin avec un inédit de J-M. CHEVRIER et Décembre 96 ainsi qu’un numéro spécial consacré à un écrit de Eric DUCELIER. Le numéro 7 de décembre 1996 aura vu passer plus de cinquante participants sur l’ensemble des numéros.

Depuis Octobre 96, IMAGES INNEES existe sur Internet avec d’abord quelques pages sur le site de Cyber en Marche à Felletin, puis sur citeweb.net, consacrés aux artistes et écrivains locaux. Ces deux sites précurseurs ont vu la disparition de leurs hébergeurs.

En octobre, dans le cadre du Temps des Livres, IMAGES INNEES crée  » AUBUSSON au pied de la lettre « , sorte de festival de correspondance avec Boite postale ouverte en partenariat avec LA POSTE d’Aubusson, adresse électronique, site Internet… Autour de 70 lettres reçues, une soirée lecture autour de l’épistolaire à la librairie la Licorne, le numéro 7 de PROMETHEE largement consacré aux lettres et une exposition sera réalisé.

En 1997, des questions se posent : Comment ne pas être tributaire des adhésions pour continuer notre activité ? IMAGES INNEES veut offrir et rendre gratuit, le but n’est pas de payer pour s’exprimer, ni de réserver nos productions à un petit groupe qui peut être adhérent. IMAGES INNEES ne demande pas le renouvellement des adhésions, considérant chaque participant à une de nos actions comme un adhérent. Du coup, faute de partage et donc de moyens, l’association se met en sommeil.

L’année 1998 voit refleurir une nouvelle version de PROMETHEE plus graphique, dépliante et avec un tirage plus important. La nouvelle version est semestrielle, imprimée entre 300 et 600 exemplaires et toujours distribué gratuitement.

Les « nouveaux » PROMETHEE

1999, C’est le retour du CONTRAT SIDA pour lequel IMAGES INNEES signe le site Internet avec le partenariat d’enCreuse.com. L’association travaille aussi sur l’œuvre écrite autour du Sida et la participation à l’exposition d’œuvres d’art.

2001 sera l’année de lancement de l’édition de petits PROMETHEE spéciaux (format 7×5) de faible tirage (50 exemplaires) reprenant une nouvelle complète de divers auteurs. Cinq numéros sont édités..

Quelques éditions limités

Voila l’Histoire d’IMAGES INNEES première phase, la deuxième sera plus patrimoniale, notamment en développant ce site consacré à l’Histoire et au Patrimoine d’Aubusson.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*