Le Petit Aubussonnais

En 1886, l’arrondissement d’Aubusson ne possédait encore qu’un journal, le vieux Mémorial, d’Henri Bouchardeau. Il y avait place à Aubusson pour d’autres organes : C’est ce que pensa J. Moluçon, imprimeur en s’installant d’abord Grande Rue. Il s’empressa de fonder une feuille hebdomadaire : le Petit Aubussonnais.

Dans le premier numéro, on pouvait lire :
« Notre titre est tout un programme. Complétement détaché des luttes électorales, des passions politiques… Nous serons avant tout, Aubussonnais, désireux de servir avec dévouement les intérets de notre chère ville et de la région qui l’entoure. »
En fait le petit Aubussonnais était, dans ces débuts, extrémement modéré : on pouvait presque écrire conservateur mais cette tendance allait vite se modifier.
Jusqu’en 1892, le petit Aubussonnais donna quelques bonnes études sur la tapisserie, sur les expositions… et resta indépendant. En manchette, on pouvait y lire qu’il donnait « le reflet de toutes les opinions ».
Mais, aprés la création en 1892 du Réveil, journal modéré, le petit Aubussonnais donna un coup de barre à gauche en rejoignant presque les idées du Mémorial avec qui il avait pourtant eu de retentissantes polémiques.
Monluçon combattit aux élections législatives de 1892 et 1898 (voir journal en illustration) en faveur du député Emile Cornudet (Union républicaine aux côtés de Gambetta, il fut député de la Creuse pendant 20 ans de 1882 à 1902 (le deuxième plus long mandat Creusois aprés Chandernagor)) contre les opportunistes.Il reproduisait tel quel les articles de la Lanterne Parisienne, dirigé par Cornudet.Le Petit Aubussonnais paraissait deux fois par semaine le mercredi et le samedi. Monluçon racheta le Mémorial en 1898, et aprés la victoire des radicaux aux élections, il ne jugea pas nécessaire d’imprimer deux feuilles qui ne pouvaient que se répéter et fusionna Mémorial et Petit Aubussonnais

Sources : « la Presse Creusoise au XIXéme Siècle » par Jacques LEVRON (1931) et Recherches personnelles

2 Trackbacks & Pingbacks

  1. Dispense de service militaire pour les jeunes tapissiers en 1889 | [ AUBUSSON ]
  2. Emile Cornudet dans le « petit aubussonnais » | [ AUBUSSON ]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*