Reçus pour secours aux femmes en couches, 1920

Des petits documents pour montrer que les droits des femmes ne se sont pas fait en un jour : En 1913, La loi Strauss (30 juillet) accordait les premières indemnités pour congé de maternité. Cette série de petits reçus de 1920, que j’ai trouvé trés touchants pour ce qu’ils symbolisaient, atteste du fait que cette loi était parfaitement respectée à Aubusson. C’est la caisse de Chômage qui versait ce « secours aux femmes en couches ».
La série date de d’Août à Novembre 1920, quelques noms bien aubussonnais, histoire de savoir pour certains si votre grand-mère avait touché cette aide…A moins que la famille ne l’ait refusé, j’ai aussi quelques petits mots attestant du fait que certaines familles laissaient cette aide au profit de plus nécessiteux. Je vous les passe à l’occasion…

Clidière-Verrier, rue des Méris

Veuve Galand, 16 rue Chateaufavier

Amélie Cidrat, rue Rapide

Marie Fourat-Reby, aux Méris

Desfemmes-Devaux, Route de Clermont

Marie Lemeunier-Couturier, rue St Jean

Moreau-Roudier, 10 rue Côte du Mont

Marie Ravet, rue du Silence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*