AUBUSSON 1633

En préparant la suite de la publication de la Correspondance de Richelieu, j’ai trouvé un autre document concernant Aubusson, datant cette fois du 1er juin 1633. Il s’agit d’un mémoire d’Argenson adressé à Richelieu, dans le cadre de sa charge d’intendant de justice de la Marche. Cette charge a été récemment mise en place par le pouvoir royal et permet à Richelieu de mieux contrôler les provinces de France. C’est dans ce cadre précis, qui complète ses autres attributions judiciaires, que d’Argenson démembre la forteresse d’Aubusson. Argenson en a délégué la destruction et il mentionne que celle-ci est déjà bien avancée à la date du 1er juin 1633.

199. « Relation [de M. d’Argenson] succinte des choses plus importantes que j’ay faictes pour le service du Roy, et en exécution des commandemens de Sa Majesté pendant que j’ay esté intendant de la justice ès provinces de Touraine, de Berry, de Lymousin, d’Angoûmois, de La Marche et d’Auvergne » et pièces annexes. 1er juin 1633.

MAE, coll. MD France, vol. 807, fol. 229-234. Original de la main d’un secrétaire, en double exemplaire, signatures autographes.

[…] Reste le razement du chasteau d’Aubusson en La Marche que j’ay donné au rabais aux sieurs Maussard, Granchier et Tixier, habitans de la ville de Feuilletin pour la somme de dix mil livres à la charge de rendre l’ouvrage parfaict dans six mois comme il est plus au long porté au traicté que j’ay faict avec eux ensuitte de l’adjudication que j’ay envoyée avec mon procès-verbal à M. de La Vrillière qui a tout faict valider au Conseil tant pour l’imposition de la somme que les conditions du traicté, dont l’exécution est desjà fort advancée.
Faict le premier jour de juin mil six cens trente trois.
Voyer d’Argenson.

 Marie-Catherine Vignal Souleyreau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*