Bouteille d’Orange Crusk ?

Aubusson avait plusieurs brasseries avant guerre. Une d’entre elles était située rue Jules Sandeau comme on l’a vu ici. En 1927, elle appartenait à la famille Hohl (reçu ici) et en 1936, à Georges Seidenbinder (publicité ici).

A partir de cette publicité qui signale une boisson, spécialité au nom de Orange Crusk, et de la bouteille de ce jour, qui ressemble étrangement à une bouteille d’Orangina, on pourrait se demander s’il n’y a pas un rapport quelconque. Quand on sait qu’après guerre, le fils de l’inventeur de l’Orangina dit  » Notre seule chance, c’est la confiance que nous avons dans cette petite bouteille ronde qui est, n’en doutons pas, la meilleure trouvaille des boissons françaises depuis la fin de la guerre. La seule chose que nous ayons à faire, c’est d’en convaincre tous les consommateurs« , on en reste à se demander si notre petite bouteille ventrue locale n’aurait pas pu inspirer de meilleurs marchands que le brasseur aubussonnais.

La bouteille est marqué « G. SEIDENBINDER * AUBUSSON * BOUTEILLE A RENDRE » et sur le bouchon type bouteille de limonade en verre « BRASSERIE A.HOHL AUBUSSON » et comme vous pouvez le voir, le verre est à effet peau d’orange comme la bouteille plus célèbre aujourd’hui.

ocrush1

ocrush2

6 Commentaires le Bouteille d’Orange Crusk ?

  1. J’ai 2 bouteilles comme celle ci
    Une claire et une plus foncee
    Ont elles une valeur

  2. Jean-Noël SAINTRAPT // 9 juillet 2017 á 23 h 58 min // Répondre

    Bonjour,
    Merci de votre message.
    En lisant ce site, vous aurez compris que la valeur financière des objets d’histoire ne m’intéresse pas.
    Pour tout dire, je trouve même détestable que l’on puisse spéculer sur le passé, le travail de nos ancêtres alors que le partager gratuitement est la plus belle des manières de garder cette mémoire vivante.
    Sinon pour vous renseigner quand même : une vente de bouteille de Seidenbinder différente est passé sur le site de vente Ebay il y a peu, elle n’a pas trouvé preneur à 20 euro.
    Pour qu’elle ait de la valeur, il faudrait que de nombreux collectionneurs s’intéressent au passé de notre ville, ou à ces bouteilles, et fasse monter les prix des objets de ce genre.
    Mais si ces bouteilles intéressent quelqu’un, vous pouvez laisser un message par commentaire ou via le formulaire de contact du site et je vous mettrais en lien.

  3. Bonjour, je découvre avec un grand intérêt ces bouteilles. J aimerai contacter le propriétaire. Comment faire?
    Cordialement.

  4. Bonjour

    Je suis de la famille seidenbinder et je serais interesse par ces deux bouteilles pour des raisons sentimentales
    Les avez vous toujours ? Merci !

  5. seidenbinder Bruno // 17 septembre 2017 á 20 h 44 min // Répondre

    je suis interréssé par les bouteilles et tout autres documents relatif a l’histoire de la famille seidenbinder
    merci de me faire une offre

  6. Plutôt intéressant, 3 personnes qui s’intéressent à ces bouteilles, dont deux différentes le même soir…
    Celle en photo n’est pas à vendre mais si vous en avez à vendre, je peux passer votre contact, à vos risques et péril, à ces personnes.
    Pour cela, vous pouvez m’envoyer vos coordonnées et ce que vous avez à vendre via le formulaire de contact du site et je ferais passer aux mails de ces 3 personnes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*