Lurçat sur « The Tree of Modern Art » – 1933

A Aubusson, on discute souvent de la place de Jean Lurçat en Tapisserie et de ce qu’il a fait pour l’art de notre ville.

Voila de quoi le replacer une fois de plus dans l’Art « Moderne » de son époque : L’année de sa première tapisserie tissée à Aubusson paraissait « The Tree of Modern Art » de Miguel Covarrubias dans le Vanity Fair de Mai 1933.

En haut de l’arbre, on peut voir que le peintre, à peine cartonnier, prend toute sa place sur la branche des surréalistes, au côté de Léopold Survage, Miro, Klee ou Ernst. On sait que Lurçat avait un temps envisagé une carrière aux Etats-Unis où sa peinture était particulièrement appréciée. On voit là que cette reconnaissance n’était pas feinte et cela donne d’autant plus de valeur à son parcours dans nos contrées.

280f0c0cad84df5a43c262d52e1245e0--art-school-family-trees

Il y a plusieurs versions de cet arbre. Une autre, avec l’ajout de Dali sur la branche des Surréalistes, est à voir sur la page de David Rumsey, un américain collectionneur de cartes.

 

Merci à Méli Mélo, via facebook pour cette piste au milieu d’autres joyeusetés 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*