LA compétence numérique, l’affaire de tous et toutes ?

Ce qui me passionne avec le numérique, c’est que c’est une source constante de renouvellement et d’étonnement. Non seulement parce que les outils sont créées au fil de l’eau, en perpétuel changement et que l’on doit s’adapter à ces changements mais aussi parce que les usages, points de vue ne cessent de se renouveler et de faire débat(s). Pour preuve, la différence de perception entre la France et le Québec, entre PIX et Competencenumérique.ca, deux plateformes de développement de compétences numériques … au pluriel ? Ah non, pas au Québec ! On parle bien de LA compétence numérique.

Pour soutenir la réussite éducative des élèves, un Plan d’action numérique a été déployé par le Gouvernement du Québec en 2018 et parmi ces actions, la publication du Cadre de référence de la compétence numérique (2019). Ainsi, comparativement à la France où il est question des compétences numériques, au Québec, une seule compétence est identifiée. L’article LA compétence numérique ou LES compétences numériques ? nous permet de mieux comprendre cette seule compétence via l’articulation de 12 dimensions interreliées, comme douze composants qui forment un tout.

Mais pour approfondir, de notre coté de l’Atlantique, nous n’avons pas accès à la plateforme Competencenumérique.ca (Si quelqu’un peut m’ouvrir un accès test, je serais quand même très intéressé). Par contre, un MOOC épatant vient d’ouvrir : la Compétence Numérique, l’affaire de toutes et tous.

Thierry Karsenti et les intervenants de ce MOOC proposent une vision particulière de LA compétence numérique et c’est d’autant plus intéressant de s’y plonger. Ce MOOC est rempli de références, de regards croisés, de propositions de structuration de ces compétences si  questionnantes dans leurs mises en œuvre.

Ce MOOC est une initiative inhérente au Plan d’action du numérique en éducation et en enseignement supérieur lancé en 2018 et du Cadre de référence de la compétence numérique qui en découle (2019). Il tire profit de l’expertise d’enseignants, de conseillers pédagogiques ainsi que des chercheurs de l’équipe de la Chaire de recherche du Canada sur le numérique en éducation et du Groupe de recherche interuniversitaire sur l’intégration pédagogique des technologies de l’information et de la communication (GRIIPTIC). Il s’adresse principalement aux enseignants (Ah tiens ? mince, je suis formateur .. 😉 ) qui souhaitent en apprendre davantage sur l’idée de LA compétence numérique (Oui je mets ça partout en majuscule tellement ça m’a étonné, habitué à un autre point de vue.)
Et pour vous appâter :

LE CADRE DE RÉFÉRENCE DE LA COMPÉTENCE NUMÉRIQUE

Ça interroge, hein ? Ce cadre a un autre avantage pour l’éducation et la formation, il est très accompagné. Il propose de nombreuses ressources de prise en main et des activités possibles dans un cadre éducatif : Nous avons accès à un Continuum de développement de la compétence numérique, un gabarit de neuf pistes de planification d’activités pédagogiques, un Guide pédagogique qui reprend ces éléments et enfin le cadre complet qui intègre chaque dimension avec ses éléments et des situations-exemple.

Franchement, passer à côté d’une telle ressource et d’une telle vision des … Rooh zut ! …de LA compétence numérique, pour tout intervenants, médiateurs numériques, etc. intéressés par ce domaine serait un gros ratage alors on se retrouve dans les fils de discussions du MOOC la Compétence Numérique, l’affaire de toutes et tous ?, il vient juste de commencer et toutes les semaines ne sont pas ouvertes.

Bon sinon, séance de rattrapage : visionnez au moins la série de vidéos youtube sur le cadre de référence de la Compétence Numérique, histoire de bouger nos lignes mais rien ne vaut un MOOC 😉

Allez,  quand même deux défauts du MOOC, parce que le regard réflexif sur ses apprentissages, c’est d’abord un regard critique :

  1. Vous n’avez pas fini de cliquer sur le bouton SUIVANT parce que l’enchainement est très linéaire et le nombre de pages assez conséquent (mais au moins, sur le plan compétences,  vous irez là où les concepteurs veulent que vous alliez).
  2. Le forum a le défaut de tous les forums edX : il privilégie les posts uniques, isolés et ne génère presque pas d’échanges, de débats ou de contacts entre apprenants. C’est inhérent à la plateforme et ce n’est pas la première fois que je trouve ça dommage.

Alors si vous suivez ce MOOC, laissez-moi un petit message en commentaire, histoire qu’on crée du lien.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.