MOOC Education aux médias et à l’information à l’ère du numérique (eFAN EMI)

Le MOOC Education aux médias et à l’information à l’ère du numérique (eFAN EMI) est un MOOC déroutant : il propose diverses ressources sous forme de Focus sur les usages sociaux, le traitement de l’information, les Datas, les pratiques ainsi que sur le RGPD et c’est tout… enfin, c’est tout sur FUN : Ce MOOC est en grande partie externalisé sur une plateforme Moodle (ah tiens ?) sur laquelle on trouve divers projets à développer en collaboratif.

Le catalogue est plutôt large, il englobe le “Rapport image-texte et décontextualisation, les “Fausses nouvelles et vérification des sources d’information”, “Le droit d’auteur : de l’exception pédagogique aux créative commons” et passe par la “Démarche de validation de l’information”, la “Création d’un kit « EMI & Escape Game »”, le Selfie, certains projets très orientés ludique, etc jusqu’à 21 projets accompagnés et encadrés par divers spécialistes : ambitieux !

Le Moodle comporte un module d’inscription (limitées en nombre) aux projets de son choix.  Toujours dans un esprit “questionnements pédagogiques“, je me suis intéressé au projet “Environnement Personnel d’Apprentissages” accompagné par Caroline GUEDAN, professeur-documentaliste de l’académie de Lyon.

Définition

 

En effet, dans tout projet d’apprentissage, il est évidemment essentiel de garder à l’esprit le besoin de formation, l’objectif à atteindre mais aussi l’accompagnement de l’apprenant dans son acquisition de compétences et dans la formalisation d’usage de ses outils, réseaux, méthodes … qui pourraient lui servir dans d’autres cas.

Cela peut se formaliser, par exemple, sur un portfolio d’apprenant permettant de “construire de la valeur individuelle” aidant à communiquer professionnellement ou sur un simple compte LinkedIn.

Mais ces méthodes, parfois collectives (Portfolio de stage, de session), sont souvent tournées vers l’extérieur.

L’EPA lui est plus personnel, il tente de décrire nos propres processus d’apprentissages. Il questionne aussi la notion de réseau, d’environnement d’apprentissage qui s’élargit. L’Enseignant-Formateur n’est plus le seul “maître du savoir et de la compétence”, il y a Google, Youtube… et tout un réseau de tiers-lieux, associations … et cela crée des centaines de “cordes potentielles d’acquisition“, de chemins divers à suivre pour acquérir une même compétence. Dans ce sens, c’est intéressant de développer la notion d’écosystème d’apprentissage.

De plus, travailler sur un EPA demande une capacité de recul sur soi-même et ses méthodes qui n’est pas toujours à la portée de tous. Individualisation et autonomie, c’est plutôt l’inverse d’une méthodologie globale à appliquer. L’accompagnement paraît donc important.

Enfin, la multiplicité de choix de présentation des EPA de ce projet démontre bien l’éclatement possible et le joyeux b..azar que peut être cette formalisation.

Par manque de temps (j’avais qu’à pas passer autant de temps sur le MOOC EMPAN aussi ! 😉 ), je ne suis pas (encore) allé au bout de la démarche mais j’ai quand même regroupé divers liens et idées sur un Framapad (à retrouver ici) et formalisé une carte mentale, histoire de marquer les pistes à travailler dans le cadre d’une méthodologie de conception d’Environnement Personnel d’Apprentissages. Un travail peu collaboratif car nous n’étions pas nombreux sur ce projet. Si ce sujet vous interpelle ou si vous avez un point de vue sur ce commencement de travail, merci de me laisser un commentaire.

EPA SAINTRAPT

La carte est cliquable pour l’agrandir

——————————-

Les liens du MOOC pour aller plus loin

  1.  EPA : définitions
  2.  Formaliser son EPA : quelques outils
  3.  EPA : Concevoir et former

———————————

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *