De l’interopérabilité des openbadges

Nous avons commencé à travailler sur les open badges. Jusqu’ici, vous avez pu lire :

  1. Comment récupérer un open badge via Badgr
  2. Comment créer et afficher une collection d’Open Badges avec Badgr

Badgr est une des plateformes possibles de création et distribution d’open badges mais il en existe d’autres.

Par contre, ce qu’il y a de bien dans ce principe, c’est que l’usage a primé sur l’outil. En informatique, on parle d’interopérabilité : C’est “la capacité que possède un produit ou un système, dont les interfaces sont intégralement connues, à fonctionner avec d’autres produits ou systèmes existants ou futurs et ce sans restriction d’accès ou de mise en œuvre“. Vous savez : la galère des logiciels propriétaire qui utilisent un format qu’on ne peut lire qu’avec la dernière version du logiciel, ben ça c’est pas interopérable.

Il se trouve qu’avec les Open Badges, bonne nouvelle : c’est assez simple de passer d’une plateforme à l’autre. Notez que les mots : interopérabilité, numérique et simple, vous les retrouverez pas toujours ensemble alors appréciez ! :-)

Nous allons donc faire basculer nos badges d’une plateforme à une autre. Pourquoi ? Euh, non, pas pour se compliquer la vie. Juste parce, avec les open badges, vous vous inscrivez dans des écosystèmes et réseaux divers et variés : vous pouvez, un jour, acquérir un badge qui vient d’une action de territoire et, le lendemain, recevoir celui d’un MOOC d’une université lointaine puis faire une formation badgée. Si tous n’utilisent pas la même plateforme d’émission, vous serez content de pouvoir regrouper ces badges d’origines différentes en un seul point de publication.

Du côté apprenant, récepteur d’open badges, nous allons donc créer un compte sur Open Badge Passport, un service gratuit, simple d’utilisation, sur lequel vous pouvez recevoir et stocker vos open badges de diverses origines en toute sécurité et les partager avec qui et quand vous le souhaitez. ça a l’avantage d’être en français et d’offrir de nouvelles possibilités.

Allez sur Open Badge Passport et cliquez au besoin sur FR en haut de page à droite pour basculer la plateforme en français, puis cliquez sur Inscrivez-vous.

obp1

La page suivante décline les conditions d’utilisation. Pour une fois, je vous pousse à les lire (cliquez au besoin sur FR en haut de page pour les lire en français), il y a  tout un pavé sur le RGPD. Cela vous permettra d’affiner les conditions d’utilisation dans le cadre de votre travail, établissement, école …

obp2


obp7

puis cochez la case d’acceptation et cliquez sur Continuer. La page suivante vous propose de vous inscrire.  Évitez le lien avec facebook, ce machin en sait assez sur vous pour en plus gérer votre profil professionnel, entrez les données et cliquez sur Créer un nouveau compte (oui, y’a un bug en français, le bouton est trop petit pour afficher le texte… OBP ??)obp3

Vous voilà sur un nouveau sac de badges en français. Evidemment vous n’avez pas de badges (pas comme moi, nanana ! 😉 ). Il va falloir soit en mériter, soit en rapatrier. ça tombe bien, on est là pour ça.

obp4

A partir de là, il y a plusieurs possibilités car un badge peut avoir plusieurs moyens de “transport” : un fichier JSON, une image ou un lien d’assertion.

Utilisons ce lien en partant du principe que l’on a des badges sur Badgr et que l’on veut les importer vers le sac de badges d’Open Badge Passport.

Gardez ouverte la page d’Open Badge Passport, ouvrez une nouvelle page web et allez dans votre sac de badges (Backpack) sur Badgr. cliquez sur un de vos badges puis cliquez sur le bouton SHARE BADGE. Cela ouvre une boite avec 3 onglets de partage. Sur l’onglet LINK, vous trouvez un lien à copier. Cliquez sur Copy

importbadg1

Revenez dans Open Badges Passport et cliquez sur BADGES en haut de page :

obp5

 

Dans la page avec la liste de vos badges, vous cliquez sur le bouton IMPORTER.

importbadg3

Dans la fenêtre suivante, vous collez le lien (pris dans Badgr) dans la partie “importer un badge” et  vous cliquez sur le bouton Importer un badge. Il s’ajoute directement à ceux que vous avez déjà et, si vous le mettez en mode public, il sera visible directement depuis la plateforme, sur votre portfolio ou réseau social que vous aurez configuré pour.

importbadg2

Si vous trouvez cela compliqué, vous pouvez évidemment vous contenter du backpack de Badgr. Ces manipulations ne sont pas forcément à la portée de tous au départ mais on parle bien de développement de compétences numériques. Ce genre de manipulation peut donc être source d’enseignements divers sur l’open source et le propriétaire, l’interopérabilité afin de s’inscrire dans un écosystème plus large et le choix de plateforme pour un usage spécifique.

3 commentaires


  1. Bonjour,

    Article intéressant.

    Une remarque cependant : tous les badges ne se transfèrent pas aussi facilement. Certains de mes badges obtenus auprès d’un tiers et ajoutés à mon backpack Badgr sont refusés par mon OpenBadge Passport.

    Il existe visiblement un problème de compatibilité entre beaucoup de plateformes. Pour le coup, même le “Navigator Badge” distribué par la fondation Mozilla sur https://openbadges.org/get-started/earning-badges/ est impossible à ajouter tant à mon backpack Badgr qu’à mon OpenBadge Passport.

    Je trouve ces incompatibilités très dommageables pour l’adoption du système de badges par le plus grand nombre, et un organisme a intérêt à choisir soigneusement sa plateforme d’émission de badges sous peine de voir ceux-ci peu utilisés.

    Répondre

    1. Les anciens badges compatibles avec le Backpack Mozilla sont en 1.0 donc non transférables.
      Aujourd’hui, la plupart des badges sont en 2.0 et transférables.
      Au partage de cet article sur twitter, badgr a réagi en signalant que la structure chargée du standard des badges travaillait sur plus de compatibilité avec un système de Badge Connect. Cette notion est donc bien prise en compte comme problématique et à développer.

      Vous travaillez avec des openbadges ?

      Répondre

      1. Ah intéressant!
        Je ne travaille pas encore avec, mais je réfléchi à leur mise en place dans le cadre d’une certification de compétences pour autoriser ou non l’accès à certains équipements d’un FabLab.
        Je suis en pleine phase d’exploration des possibilités et des contraintes d’où mon intérêt pour votre blog :)

        Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.