“La formation au service du développement territorial”

On parle beaucoup de développement territorial et de la notion d’hyper-ruralité en ce moment dans la presse et à la radio au sujet de la Creuse, le lieu où je vis. Le plan de revitalisation des territoires ruraux en devenir demande des idées aux acteurs de territoire.

Dans le programme Leader II, une étude offre pourtant des pistes intéressantes en étudiant “la formation au service du développement territorial”. Cette étude propose des fiches méthode ainsi que des études de cas parfois très pertinentes à l’échelle de notre territoire creusois : l’idée de former des “développeurs de village”, comme en Finlande, ayant les connaissances et les compétences nécessaires pour être des agents de changement efficaces à l’échelle d’un village, paraît par exemple très transférable.

leader

Former sur des cas pratiques, accompagner via de la pédagogie de projets, évaluer sur l’acquisition de compétences territoriales transférables, créer des communautés d’apprentissage qui permettraient, via les outils numériques entre autres, de mailler le territoire, sont autant de bénéfices à retirer d’une formation au service du développement territorial.

Certains proposent déjà des pistes valides pourtant, avec 3 enfants, je sais que la “fuite” des forces vives de la Creuse, pour aller étudier au loin, est plus souvent une perte qu’un bénéfice. Peu reviennent investir leur savoir et compétences ici.

Tant que la formation au développement sera loin du territoire, nous ne pourrons être qu’un terrain d’étude occasionnelle, sans enracinement. Former et responsabiliser des acteurs de territoire ici et, au lieu de les pousser à la mobilité, leur donner les clés pour investir le lieu serait à coup sûr plus qu’un nouvel espoir …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *