La pédagogie, c’est tendance ?

innov

La pédagogie doit elle suivre des modes ? Si l’on en croit l’Open University, une institution universitaire britannique dispensant de la formation en ligne, l’innovation dans ce domaine suit en tout cas des tendances. Cette institution publie, comme tous les ans, un rapport sur les tendances de l’innovation en pédagogie pour 2015 intitulé « Innovating Pedagogy 2014: Exploring new forms of teaching, learning, and assessment, to guide educators and policy makers ». L’objectif est de mettre en avant 10 tendances pédagogiques susceptibles de se développer dans les prochaines années.

Discutons un peu de certaines de ces 10 approches pédagogiques innovantes et soit-disant prometteuses :

1. l’apprentissage social, massif et ouvert (« massive open social learning »)

En 2014, le rapport parlait évidemment des MOOCs, demain nous ne serons plus dans le « cours » mais dans l’apprentissage social. C’était déjà le sujet de la troisième semaine du MOOC EFAN formateur d’Adultes : réseaux personnels et professionnels,  apprentissages formels et/ou informels mais aussi accompagnement et organisation de cursus par des formateurs parce que ce n’est pas parce que « tout est déjà transmis » que tout est organisé. Notre rôle est là d’évidence celui d’un facilitateur vers l’apprentissage.

2. le design pédagogique basé sur l’analyse des données (« learning design informed by analytics »)

Ah tiens ? Nos cours ne seraient pas assez « sexy » pour intéresser, il faudrait qu’en plus du contenu, il aient « de la gueule ». Le métier de Designer Pédagogique serait en pleine expansion parce que le contenu ne suffirait plus à l’envie d’apprendre. Il faudrait valoriser, scénariser, designer pour ne pas dire « décorer » nos apprentissages pour les rendre attractifs. De plus, il faudrait le faire en fonction de données sociologiques, d’usagers, d’entreprises … pour que le « produit » formation colle parfaitement à l’apprenant … et après tout pourquoi pas ? Je ne suis pas consommateur de n’importe quoi, je n’avale pas n’importe quelle soupe, j’ai des goûts personnels, des exigences alimentaires et nourrir mon savoir n’est pas moins important que nourrir mon corps. Si l’on me propose des apprentissages qui me ressemblent, qui sont fidèles à mes envies, il y a des chances que je m’immerge plus facilement dans le savoir. Du coup, en tant que formateur/concepteur, ce sont des notions qui sont importantes à creuser et des MOOC comme le Transmédia Storytelling ou ceux consacrés au Design de cours devraient me permettre d’expérimenter là-dessus.

3. la classe inversée (« flipped classroom »)

Sur ce sujet, j’ai cru lire des centaines d’articles en 2014, on ne va pas me faire croire que c’est de l’innovation future, si ? Ou alors c’est une preuve de plus que l’innovation en pédagogie est une constante qui demande un temps relativement long pour s’immiscer partout.

4. la pédagogie invitant les apprenants à apporter et à utiliser leurs propres appareils technologiques en classe (« bring your own devices pedagogy »)

Bon, sur cette innovation-là, avec des adultes, il y a longtemps qu’on fait de la formation à « Je peux vous amener mon ordinateur parce que ça fait pas comme chez moi avec le vôtre » ou à « et avec le machin de ma tablette, je vais pouvoir le faire aussi ça ?« , on ne devrait pas trop être dépaysé mais c’est vrai que ça demande une compétence multi-plateforme et multi-système que les formateurs n’auront pas forcément tous.

5. L’apprentissage à l’apprentissage (« learning to learn »)

Ah ! apprendre à apprendre, tout un débat depuis tant d’années. je me souviens de progressions construites dans les années 90 qui démarraient par cette problématique, c’est dire si dans ce cas l’innovation, ce n’est pas le sujet.

8. l’apprentissage par la narration (« learning through storytelling »)

Celui-là on en reparlera à la suite du MOOC Transmédia Storytelling de l’Univesité Montaigne de Bordeaux, mais déjà la notion du multi-support, multi-plateforme, multimédia est une notion qui me passionne assez à la fois sur le plan personnel en tant qu’éditeur « transmetteur d’histoires » mais aussi sur le plan professionnel après avoir suivi quelques MOOCs qui jouent beaucoup là-dessus.

10. et en dernier commentaire, celui qui -en anglais dans le texte- se nomme le « bricolage » et que je trouve plutôt intéressant, dans la mouvance des FabLab ou des serious games fabriqués soi-même : le rapport en dit : « le « Bricolage » est un processus pratique d’apprentissage par le bricolage de matériaux. il implique la transformation continue, avec des produits ou matériaux qui sont à portée de main et qui deviennent des ressources pour de nouvelles constructions . C’est le processus fondamental des enfants : l’apprentissage par le jeu, car ils créent des châteaux avec des boîtes et racontent des histoires pour se rappeler des événements. Il constitue également une base pour créer de l’innovation, permettant de combiner les inventeurs et d’adapter les outils et les théories pour générer de nouvelles idées, tout en s’engageant dans des communautés pour s’assurer que l’innovation fonctionne dans la pratique et dans leur contexte. » Dans le projet local de FabLab d’Aubusson très orienté fabrication, j’avais posé la question de la dimension Formation. Elle a été intégrée via divers acteurs mais cela ne me paraît pas en capacité de générer ce collaboratif massif propre aux nouvelles tendances pédagogiques pour lequel il faut un réel foisonnement d’idées : le défaut du « trop local » contre le planétaire des MOOCs. Par contre, toutes les tendances du DIY (Do It Yourself | Faites le vous-même) et ses nombreuses vidéos tutorielles sont autant de circuits créatifs d’apprentissage particulièrement immersif.

Reste les innovations 6. l’évaluation dynamique (« dynamic assessment »), 7. l’apprentissage événementiel (« event-based learning ») et 9. les concepts clés (« threshold concepts ») que j’ai mis de côté pour chercher des points de vue ou expériences avant d’en parler. Si vous avez des avis sur ça ou le reste, merci de me laisser un mot en commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *