Se servir de Pearltrees pour collecter

pearltrees

Cela fait un moment que je cherche un gestionnaire de favoris en ligne mais la plupart des choses existantes ne me fascinaient pas, trop listes de liens. Avec Pearltrees, je pense que j’ai trouvé le bon outil pour collecter, stocker mais aussi partager des collections de liens, notes, outils… C’est un service qui permet à ses utilisateurs d’organiser, d’explorer et de partager des  pages web, des notes, des photos ou des fichiers.

Ce formidable outil bien de chez nous qu’est Pearltrees fait à la fois office d’agrégateur de contenu mais aussi de moteur de recherche communautaire. Son concept repose sur l’idée que la multiplication des contenus (blogs, images, vidéos, etc.) rend nécessaire une organisation humaine du web et c’est une vision qui me va tout à fait.

 

Dans un cadre pédagogique, on peut partager avec une communauté dédiée divers liens en rapport avec le thème choisi, faire des collections d’images, vidéos sur un sujet et classer tout cela selon la meilleure organisation possible. Si vous voulez voir ce que cela donne, mon Pearltrees est

MàJ du 10/11/2014 :
Dans le cadre du eFANFA (et parce que je suis un bon élève qui ne veut pas passer à côté d’outils plus performants), j’ai testé SCOOP-IT et ZEEF. Ben, cela n’a fait que confirmer le fait que Pearltrees était bien l’outil idéal pour moi.  Pour ce qui est de Scoop.it, je me suis retrouvé de suite avec une limite à la possibilité de créer des sujets alors que les collections de Pearltrees sont illimités. Le seul moyen de veille était de m’abonner à des sujets gérés par d’autres, ça c’est de la veille personnelle !
scoopit
En ce qui concerne la langue, c’est aussi assez limité , pour exemple la possibilité de mettre en « language : french » un sujet, la plateforme restant en anglais. Dans le cadre d’utilisation avec des apprenants peu qualifiés, ce n’est vraiment pas la peine d’ajouter des freins à l’usage.

Dans le cas de ZEEF, sur le plan langue, on a  le choix entre Anglais (attention, avec un drapeau Américain !) et Néerlandais et donc le même frein à l’usage que Scoop.it.  ZEEF a posé aussi quelques soucis de partage de pages aux apprenants sur eFANFA. 3 pages étaient inaccessibles car non partagé et au cours de mon test, je n’ai vu nulle part de proposition de partage, il a fallu que je cherche le mot SHARE, pas intuitif le partage, dommage ?

Pour le reste, une recherche sur Google montre que ZEEF est pollué par des pages commerciales consacrées aux tamis (traduction de ZEEF) ou autres « extracteurs de résine » légaux dans divers pays mais pas en France … sérieux, je propose à mes stagiaires des recherches sur Zeef ? il vont trouver mais pas ce que je veux … En dernier et c’est quand même le sujet, l’outil de recherche de ZEEF n’a reconnu que la moitié des pages de sites que je lui ai proposé.

Un commentaire


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *