de l’utilité de la Pairagogie

On le sait, la posture du formateur évolue. Avec de nouveaux outils collaboratifs et une base de connaissances infinie à disposition, l’apprenant peut s’engager seul dans de nouvelles voies d’apprentissage : MOOC, tutoriels, etc. et le formateur-enseignant doit s’adapter : il n’est plus le seul détenteur de savoirs.

Intégrer et faciliter cela dans le cadre de formations classiques, présentielles, ne parait pas toujours évident, c’est pourtant la garantie qu’un apprenant saura trouver des ressources pour apprendre et évoluer par lui-même.

Une des solutions pour engager vers cet “apprendre numérique”, c’est de créer des liens et réseaux horizontaux entre apprenants.

La notion d’école mutuelle n’est pas nouvelle mais s’il y a bien une péda/andragogie qui se développe grâce aux outils numériques, aux MOOC, au développement des nécessaires compétences en Communication, Collaboration, c’est la capacité à apprendre de ses pairs.

Howard Rheingold, enseignant-chercheur américain et “gourou” des interactions sociales en ligne, théorise cet état de fait en 2013 :

« Maintenant, grâce à l’accès à des ressources éducatives ouvertes et à des plates-formes de communication gratuites ou peu coûteuses, des groupes de personnes peuvent apprendre ensemble à la fois à l’intérieur et à l’extérieur des institutions formelles.” 

Pour structurer cette affirmation, il se lance dans la rédaction du “Guide de la Pairagogie” (La V3 est à télécharger en anglais ici, aucune traduction française n’est complète) qui propose une nombre incalculable de sources, activités pratiques facilitant la coopération, la mise en contexte d’apprentissage, l’évaluation, etc.

La notion d’environnement d’apprentissage ouvert est largement préconisée car elle permet le développement d’interactions porteuses d’apprentissages. Nous en avons eu l’expérience sur le Laboratoire des Apprentissages du Numérique grâce à la création d’un lien constant de pair à pair en utilisant Discord. Ce lien a été porteur d’un grand nombre d’échanges horizontaux sur tous les sujets liés au parcours de formation.

C’est à la fois une bonne stratégie d’implication, de motivation mais aussi de validation des acquis par le re-partage. Le Guide de la Pairagogie parle dans ce cas de “Reduce, reuse, recycle“, la capacité à réduire, réutiliser et recycler un apprentissage.

Jean Vanderspelden, dans son étude sur les formations multimodales en Nouvelle Aquitaine, parle de “Stage augmenté” entre autres avec l’aide de la pairagogie, ce qui montre bien cette capacité à dépasser le cadre et à créer une véritable plus-value d’apprentissage au delà des apports structurés d’un parcours classique.

On trouve sur le net une liste de ressources, expériences, écrits en ligne, compilées dans un drive (celui de la team de rédaction du guide ?).

Une de ces ressources m’a intéressé dans sa structuration. Elle reprend une expérience d’apprentissage entre pairs développée à Mexico sur le projet Wiki Learning.

A la fin du projet, les élèves étaient capables :

  1. D’évaluer la pertinence de la production de connaissances par des pairs dans des environnements numériques,
  2. De recevoir des commentaires externes sur votre travail, pas seulement de la part de l’enseignant,
  3. d’étendre les limites physiques et formelles de la classe,
  4. De développer leur capacité de pensée critique, de gestion de l’information, de conservation du contenu et de recherche,
  5. d’utiliser la technologie et les médias numériques en tant qu’outils d’apprentissage importants,
  6. De développer leurs compétences linguistiques par la rédaction et l’édition d’articles,
  7. De développer leurs compétences dans d’autres langues à travers la traduction et la rédaction d’articles,
  8. De développer une culture de respect du droit d’auteur tout en participant à la promotion d’une culture de la liberté par la production de nouveaux contenus et ressources sous des licences Creative Commons,
  9. De s’engager dans une philosophie de connaissance et d’apprentissage ouvert
  10. D’intégrer une communauté mondiale,
  11. De contribuer à la promotion de leur culture et de leur communauté.

Belle liste démontrant l’intérêt d’un formation par les pairs.

J’ai parlé il y a peu, dans cet article, de la conception de marchés territoriaux de compétences, ensemble de compétences liées à des individus, potentiellement mises en valeur et utilisables sur un territoire. A la lecture des compétences développées par ces élèves, on peut voir qu’un marché de compétences qui ne serait pas que vertical mais pourrait se développer sur le principe d’une Pairagogie territoriale ou à distance serait particulièrement efficace.

On aurait non seulement une plus grande visibilité des manques et donc des axes de formation personnelle ou professionnelle à combler mais aussi une visibilité immédiate des points forts locaux mobilisables.

Sources et liens sur la pairagogie :

https://cursus.edu/articles/25173/guide-pratique-de-pairagogie#.XOuughYzaUk

https://cursus.edu/articles/42439/thot-cursus-une-reference-de-la-pairagogie#.XOuuqhYzaUk

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.