Donner des badges de compétences ?

On parle souvent des badges de compétences et on les utilise plus ou moins à tort et à travers, un peu comme des « Bons Points 2.0 » et de façon très personnelle ou fragmentaire : telle micro-certification offre des badges sur des critères spécifiques, tel MOOC en offre d’autres sur les mêmes compétences.

On estime à plus de 3000 les organismes qui utilisent ce système, en se basant sur la notoriété de marques, reconnaissances d’entreprises ou d’université pour donner un sens ou une valeur à ces validations.

L’intérêt de micro-certifications dans une démarche de reconnaissance d’acquis pour un apprenant paraît évident. C’est aussi évident pour une entreprise qui voudrait faire reconnaitre le développement professionnel de ses collaborateurs à l’interne.

Mais, pour le formateur que je suis, ça me paraît une belle foire à la reconnaissance de compétences, chacun y allant de sa certification parfois plus que parcellaire, certaines étant l’équivalent d’autres, parfois particulièrement communautaire, parfois même discutable sur le plan des critères.

Pour se donner une idée d’outils qui pourraient rendre de la cohérence et imposer des standards dans ces façons de faire, je vous renvoie vers le travail que nous propose Anne Celanire Andrist sur son blog, au travers de livrets de compétences badgés autour de l’Education aux Médias et à l’Information. De quoi tirer des modèles dans ces pratiques très (trop ?) diverses encore.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *